Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

26 mars 2007 1 26 /03 /mars /2007 23:11

Proposer des heures sup au rabais, c'est dévaloriser le travail, c'est ce qu'a fait Fillon et c'est ce que propose sarkozy. Ce thème du travail, évoqué récemment chez les confrères, compte parmi les mystifications prioritaires de la droite. La mesure censée appuyer leur discours est la baisse des charges sur les heures supplémentaires, censée inciter les employeurs à en proposer. Il s'agit donc de faire faire plus d'heures sup aux "chanceux" qui sont concernés -une minorité-, lesquels diront merci pour cette occasion supplémentaire d'être rémunéré... moins que la normale.

Il faut rappeler que dans ce même esprit Fillon avait, déjà, "débridé" l'usage des heures supplémentaires, et surtout, déjà, débridé le foutage de gueule. En faisant passer le contingent "autorisé" d'heures supplémentaires de 130 à 220 heures annuelles, il a simplement bradé les heures au delà des 130 heures, dont la majoration de 100% a sauté. Ces heures ne sont plus majorées que de 10 à 25% selon les cas, et les stakhanovistes sont donc sanctionnés! Cette contre-réforme était censée relancer l'emploi et le pouvoir d'achat, avec le résultat qu'on sait. L'idéologie qui inspirait Fillon, sans qu'il le dise, était qu'il y avait du boulot mais que le travail était trop cher et les employeurs pas assez "libres". Les employeurs ont en réalité simplement utilisé cette source d'économies pour réduire les coûts voire baisser les effectifs dans le pire des cas (les heures sup remplaçant le travail à temps partiel). Ceci sans accroître l'activité, ce qui aurait dû être le but premier de toute politique économique.

Aujourd'hui donc, il est question de baisser les charges, mais les charges, c'est quoi? des assurances maladie, chômage, retraite etc. Pour faire simple, cette mutualisation correspond à du salaire différé. Lequel est supprimé. Il s'agit donc bien d'heures sup au rabais encore une fois, même si cela n'est pas immédiatement apparent sur la fiche de paie. Par ailleurs, Nico 1er ne dit rien sur le manque à gagner pour les organismes en question. Peut-être finira-t-il par nous dire qu'ils seront indemnisés. On verrait alors le citoyen payer comme contribuable la baisse des charges pour l'employeur ainsi que celle, apparente, pour l'employé assidu. Pour ce résultat mirobolant de baisser toujours plus les coûts salariaux, au travers des réorganisations permises par cette facilité offerte sans contrepartie. L'accroissement de l'activité étant laissé, toujours, au bon vouloir de la conjoncture.

Au delà des slogans, la question du travail, de sa rémunération, liée à celles des retraites et de la santé, est complexe. Les politiques se doivent de faire preuve de créativité et d'imagination dans les solutions à mettre en oeuvre, mais il faut bien voir que les principaux paramètres sont connus. Pour garantir un progrès pour les travailleurs, qui soit en même temps positif pour l'activité, il faut donc faire en sorte que l'ensemble des aspects soient traités dans leur complexité. Si la campagne est l'occasion d'un débat sur la question, la vraie garantie est celle d'une grande conférence sur le travail, et la négociation des partenaires sociaux. A l'inverse des idées reçues, c'est cet engagement qui est la marque de la crédibilité sur la question du travail, et non pas les trompe-l'oeil simplistes.

Cette conférence n'a pas eu lieu depuis aussi longtemps que dure le malaise de l'économie française. Dans les entreprises, les partenaires sociaux, quand ils ont parlé du travail et de son organisation pour la dernière fois, ont chacun reconnu l'utilité de ces échanges. C'était à l'occasion des 35 heures.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans économie
commenter cet article

commentaires

Martin P. 30/03/2007 10:39

@ Erick
D'un coté les négociations avec le CNPF (à l'époque) ont achopé, mais la mise en oeuvre des 35 heures a impliqué une vraie discussion sur l'organisation du travail dans la plupart des sociétés. Si les 35 heures en elles-mêmes sont contestées, ce dernier point l'est moins. J'essaierai de retrouver une référence sur ce sujet.
Ne pas oublier que la question de la représentativité est aussi un problème pour le medef
@ Nicolas J et les autres
Ayé j'ai changé de taille, mais j'aurais préféré un poil plus petit

Sky Roza 29/03/2007 23:52

"Politiciens partout justice nulle part"
Ne votez pas pour des guignols qui ne vous représentent pas...
participez à la fondation d'une démocratie !

Proposition.
Renverser le gouvernement le 23 Avril si il est d'extrème droite :Sarkozy, Le Pen, De Villiers...
http://www.blogg.org/blog-60628.html

Nicolas J 29/03/2007 17:20

Mon copain filaplomb est aussi chez over-blog. J'aime bien la taille de sa police.
On parlait de sarko et nous voilà en train de dire des bêtises sur la police...

Martin P. 29/03/2007 17:10

Pour la police, c'est vrai qu'on me le répète assez souvent
c'est la police par défaut, mais mon pb c'est que la police de la taille au-dessus est très grosse.
qqun a t il un tuyau pour mettre une police de taille vraiment moyenne sur over-blog?

Nicolas J 29/03/2007 16:24

NS a dans son programme (que j'ai lu !) diffusé par La Tribune hier (si !) le faire de majorer les heures supplémentaires à 25% au lieu de 10%.
Je pense qu'il n'est pas inutile de rappeler (crier) que c'est son copain Fillon qui les a baissées à 10% pour rappeler l'imposture totale du programme en question.
Il n'est pas inutile non plus d'utiliser une police de caractères plus grosse dans les blogs : mes collègues de bureau se demandent ce que je fais collé à mon écran.