Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 13:27
... va-t-elle se réveiller?

C'est la question que pose un collectif actif, qui a obtenu un compte-rendu dans le nouvelobs.com,  dans le lemonde.fr, et l'huma.com. ça fait du bruit? tant mieux! La situation ne permet plus les tergiversations, il faut BOUGER.

Sarkozy n'est pas seulement le rentier du lepénisme, c'est aussi le candidat des rentiers tout court, celui qui dévalorise le travail. Faisons cesser l'imposture:


La France qui se lève tôt se réveillera-t-elle à temps ?  

 

<<< Vendredi 13, rendez-vous sans faute à 7h (du matin) au métro Jaurès pour un parcours bruyant et festif à travers les quartiers, avant d’aller bosser et voter…>>>

 

Après le succès de la première action (une trentaine de personnes ont défilé dans les rues autour de la station Guy Mocquet, à 6h du matin mardi, voir les photos et la vidéo en ligne sur http://www.lafrancequiselevetot.com),  « La France qui se lève tôt », la seule et l’unique, celle qui travaille et ne vote pas Sarkozy, vous convie à nouveau. 

Le collectif « La France qui se lève tôt », composé de jeunes travailleurs non partisans (ou multipartisans), a décidé de faire du bruit jusqu’au 6 mai. Clairon, cloche, trompette, batucada, mégaphone, cornet… : tout est bon pour réveiller un pays qui se dirige, lentement mais sûrement, vers 5 ans de sarkozysme. Le 6 mai, il sera trop tard. « Rejoignez nous, Réveillez-vous, il est Sarko moins 30 ».

La politique de Sarkozy ne va pas favoriser les Français qui se lèvent tôt pour travailler ou chercher un boulot, mais financer encore et encore une certaine France, minoritaire, la France. Qui va y gagner, avec Sarkozy ? Les riches, les rentiers, les héritiers, les bailleurs, les habitants de Neuilly. Ils seront les premiers à profiter de cette explosion annoncée des inégalités. qui s’enrichit en dormant

Mais nous, simples salariés, travailleurs, employés, bref la grande majorité des électeurs, avons tout à y perdre.

Dans tout autre pays, un ministre qui afficherait de tels bilans (au budget, à Bercy ou à l’intérieur) aurait été sorti du gouvernement. En France il risque d’être élu…

Mais ce n’est pas une fatalité : son programme va à l’encontre de la grande majorité des Française et son bilan montre qu’il constitue une vraie menace pour la paix sociale. Que l'on soit lêve-tôt ou pas, que l'on vote à gauche ou au centre, on a tous une bonne raison de ne pas voter Sarkozy. Cela passe par la déconstruction de son discours sur la valeur travail. Un discours qui confine à l'escroquerie, mais que personne ne semble vouloir dénoncer. Aux citoyens de le faire, et de manière bruyante !

 

Alors avant d'aller bosser, et voter : Vendredi 13 avril, rendez-vous sans faute à 7h au métro Jaurès pour un parcours bruyant et festif à travers les quartiers.

  
lafrancequiselevetot@no-log.org


http://www.lafrancequiselevetot.com/

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P.
commenter cet article

commentaires

Vincent 14/04/2007 21:49


SONDAGE ELECTION PRESIDENTIELLE 2007 TNS SOFRES UNILOG pour RTL - Le FIGARO - LCI avril 2007 - Après Michel ROCARD, Bernard KOUCHNER favorable à un rapprochement avec BAYROU


L’ancien ministre de la Santé,  Bernard Kouchner, se rallie à l’initiative de Michel Rocard en faveur d’un partenariat PS-UDF.
Le fondateur de Médecins sans Frontières se défend de toute «manœuvre politicienne», estimant que tel n’est pas non plus le but de Michel Rocard, «lui qui a plus apporté à la France et aux idées que tous ses détracteurs réunis». Il rappelle qu’il a «suffisamment soutenu Ségolène Royal et travaillé avec elle pour savoir qu'elle peut orchestrer calmement cette indispensable mutation». 
Bernard Kouchner en appelle au réalisme : «Je sais que les alliances ne se noueront qu'après le premier tour. Ce n'est pas ajouter à la confusion que de revenir dès aujourd'hui à l'essentiel, et de préférer aux calculs politiciens des convictions que tant d'entre nous partagent», écrit-il.  
Et de conclure : «Les électeurs de dimanche prochain ne sont pas prisonniers des frontières du sectarisme. La France vaut mieux que nos certitudes vieillies et nos crampes partisanes». 
FRANCOIS BAYROU EST LE SEUL CANDIDAT QUI PEUT FAIRE BARRAGE A NICOLAS SARKOZY EN AYANT UN PROGRAMME DE QUALITE.
PENSEZ-Y AU MOMENT DE  VOTER.
IL NE FAUDRA PAS PLEURER ensuite si Sarkozy est élu, comme nous l'avons fait collectivement en 2002,lorsqu'il a fallu voter Chirac.


marina 14/04/2007 15:51

Bonjour, Le référencement de votre site vient d'être validé sur mon annuaire. Un petit lien retour vers l'annuaire n'est pas obligatoire mais serait sympa... Annuaire Marina