Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 18:01

Le très caustique Fontenelle s'est chargé récemment de faire le point sur le cas Ockrent (piges à france 24, Egypte etc). On nous dira, l'incurie d'Ockrent, c'est pas du nouveau, mais consigner tout cela n'est tout de même pas inutile.
D'autres disent "et alors?". Et alors? ben là encore c'est pas du nouveau, mais il se trouve qu'ockrent baigne dans le jus, et ça se voit. Je ne commente pas le choix du sujet de sa dernière émission, "le sarkoshow", j'ai juste pris la peine de réécouter ce qui m'avait arraché l'oreille dimanche dernier, histoire de reproduire fidèlement les trois premières questions alors posées par Christine à ses invités (je n'ai pas eu la force d'écouter la suite). Les voici:

Ockrent: "Henri Guaino, est-ce qu’il y a une dimension de désacralisation de la fonction qui vous préoccupe à force de faire dans le naturel et dans un verbe débarrassé de beaucoup de ses emphases passées ?"

[là, Guaino se demande visiblement où est le piège. Après 2 phrases de temporisation il défend la thèse que, pour la forme, le classicisme a été maintenu]

Ockrent: "Henri Guaino, pardonnez-moi de vous interrompre, il y a quand même, dans le style encore une fois une telle rupture par rapport à des hommes beaucoup plus agés qui occupaient cette fonction précédemment..."

[Guaino, s'il en doutait, a la confirmation qu'il peut y aller à fond dans la thèse du classicisme, étant assuré que le débat mené par Ockrent se résumera ainsi: "sarkozy est-il dans l'auguste lignée de De Gaulle, comme le défend Guaino, ou est-il moderne, naturel, adepte du franc parler, comme le défend ockrent?"]

Ockrent: "Dans le contenu même du discours est-ce qu’il y a, comme le soutient Henri Guaino, une parfaite continuité du mode d’expression présidentielle ou est-ce que nicolas sarkozy, beaucoup plus jeune que ses prédesseurs, un homme qui vit manifestement avec son époque, réussit à mettre en forme une autre manière d’exprimer la parole du sommet de l’Etat ?"


Voilà, texto, le journalisme et l'interview à la sauce Ockrent. C'est vérifiable en réécoutant l'émission ici.

Ockrent fait donc probablement partie de la cohorte de la honte, des journalistes qui ont appuyé sarkozy de leurs ricanements quand celui-ci a répondu à Joffrin par cette énormité:
"Monarchie, ça veut dire héréditaire. Vous croyez donc que je suis le fils illégitime de Jacques Chirac qui m'a mis sur un trône ?
Monsieur Joffrin, un homme comme vous ! Dire une aussi grosse bêtise ! Moi, issu de la monarchie ? Ok, alors si la monarchie c'est l'élection, ce n'est plus la monarchie monsieur Joffrin. Ah non, excusez-moi monsieur Joffrin. Les mots ont un sens.
"

 

capet-copie-1.GIFLa question se pose: sarkozy est-il conscient de son erreur en la disant, ou bien est-il déjà à ce point déconnecté qu'il n'est même plus conscient de piétiner la constitution avec vaillance depuis les premières heures de son pouvoir?

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans sarkozy
commenter cet article

commentaires

Martin P. 21/01/2008 23:05

kezako?le seul endroit où on pourrait décemment le mettre, c'est dans une émission de téléréalité. de la téléréalité dans laquelle il est entendu qu'il n'y aurait que des salopard de son acabit, du style khadafi et w bush.un spectacle qui pourrait même être intéressant: quel coups de vice, quelles saloperies, seraient inventées par ces experts pour niquer les autres?

Eric 21/01/2008 20:26

Nicolas Sarkozy ferait un piètre sélectionneur de l'équipe de France de football.