Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 15:01
undefinedLe vaudeville prend une tournure intéressante.

Déjà, début janvier, nous avions eu droit à un certain nombre de déclarations (voir plus bas) assez désagréables pour sarkominus, sous forme de bonnes feuilles issues d’entretiens entre Cecilia et des journalistes. Cecilia s’était plainte de la sortie de ces bouquins de confidences, il n’empêche que les déclarations sont sorties (c'était le but), et que Cecilia n’a pas nié les avoir faites.


Ensuite ça s’enchaîne assez vite. Arrive l’épisode du SMS "si tu reviens, j’annule tout". Airy Routier déclare
"J’ai mes sources, je confirme". On notera à ce moment le silence assourdissant de Cecilia, qui se garde bien de démentir.

Enfin, dernier avatar du feuilleton, mais là ça prend une tournure plus politique, l’affaire Martinon. Jean Sarkozy dégomme le protégé de Cecilia en se prévalant de consignes de son papa, lequel ne veut pas d’un échec UMP à Neuilly, surtout si celui-ci fait suite à un caprice de son ex-femme.

Le dossier s'épaissit. Certes, dans le genre égotisme pathologique, celle qui a déclaré "On ne m'empêchera jamais d'essayer de soulager la misère du monde" fait sérieusement concurrence à nicolas, surtout si on considère le vent sur lequel s'appuie ce genre de déclaration. Mais reconnaissons lui tout de même une certaine capacité de nuisance.


Alors, à quand le prochaine épisode de cette petite guerre froide?


Pour mémoire, en gras les "confidences" qui font le plus mal:

“Je ne l’aime plus. Quand je le regarde aujourd’hui, je me demande même comment j’ai pu…”
“Il ne se conduit pas bien.”
“Nicolas est pingre. Il est généreux quand on est avec lui; si on le quitte, c’est fini.”"
“Mon fils ne sera pas comme ceux de Nicolas, avec des chaussures à 2000 euros.”
“C’est par respect de la fonction que je suis revenue ! Je me sentais responsable !”
“Pendant toute ma vie avec Nicolas, pendant dix-huit ans passés avec lui, jamais, à la maison, il n’a mangé avec nous. Je mangeais avec les enfants, lui mangeait un plateau-repas en travaillant.”
“Nicolas, c’est un homme politique, il n’est pas de la même espèce que nous, il n’a pas les mêmes codes, pas la même morale. C’est pour cela qu’il est arrivé là où il est.
“Un homme qui n’aime personne, même pas ses enfants”
“Même lui, il faut le protéger, il a un côté ridicule.
Il n’est pas digne !
“Nicolas, il ne fait pas président de la République, il a un réel problème de comportement. Il faut que quelqu’un le lui dise, j’ai fait cela pendant dix-huit ans, je ne peux plus le faire, je suis désormais la dernière à pouvoir le faire.”
“Nicolas n’a pas d’amis. C’est pour cela qu’il s’entoure des miens.”
“Tout ça, ce n’est pas ma vie, ce n’est pas mon monde, ce ne sont pas des gens comme moi. Je ne suis pas de cette race-là. Ma vie d’aujourd’hui, c’est très très loin de mes essentiels”.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans sarkozy
commenter cet article

commentaires