Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 11:14
L'ami Valerio a proposé à quelques blogueurs (se font remarquer dans la salle notamment Vogelsong, Intox2007, Abadinte, Romain Blachier) de "bloguer" la convention nationale, comme nous avions blogué le congrès. Le camarade Valerio entreprend aujourd'hui d'entreprendre le net, avec la même ardeur que toujours mais cete fois c'est pro: il a sa petite agence de com politique internet, partisans du net. Comme Valerio est assi un "proche", comme on dit, de Benoit Hamon, il a le vent en poupe et tant mieux car il est plutôt sympa.













10h30:
l'ineffable Pierre Larouturou et ses amis distribuent des tracts à l'entrée, comme d'habitude (respect à eux), enjoignant le PS à aller "plus loin plus vite". C'est son truc à Pierre de venir titiller les pontes socialistes en venant tracter à chaque grand messe.










11h00:
Christophe Borgel, à l'entrée de la salle Condorcet de la cité des sciences, met à jour les journalistes de presse écrite sur les dernières évolutions dans la région centre.

11h10: C. Cambadélis annonce le vote assez large par le conseil national des listes proposées par la direction socialiste (et donc remaniées pour le Centre).

L'essentiel est dit.

S'ensuivent à la tribune des exercices de questions réponses entre témoins de la société civile et candidats notamment tête de liste, Kader Arif, Vincent Peillon...
L'exercice est assez convenu vu de la salle, espérons qu'il en ressorte quelque chose à la télé





D'un coté, assez logiquement, on anticipe des résultats assez médiocres aux élections européennes: vu l'état du PS, difficile d'espérer un plébiscite. Il y a aussi un bilan au parlement dont on ne peut pas dire qu'il soit très lisible, voire quand il l'est ce n'est pas toujours favorable. On avait noté sur ce blog que pendant la campagne 2007, marine lepen avait interpellé ses contradicteurs sur le fait qu'Hans Geert Pottering avait été élu grâce à une alliance PSE-PPE.
Arlette Chabot, qui animait l'émission et qui n'est jamais à une médiocrité près, avait fièrement énoncé qu'elle ne connaissait pas "ce monsieur Pottering", en gros qu'il n'y avait pas lieu de le connaitre, bref, revendiquait son ignorance... passons.

Le confusionnisme droite-gauche tue la politique européenne, et c'est peu de dire que les garanties annoncées par le PS sur ce point sont logiquement accueillies avec scepticisme. Ne serait-ce qu'un consensus de la gauche européenne sur le nom de Poul Nyrup Rasmussen comme candidat à la commission n'est pas acquise, on peut donc penser que le PS sera vulnérable sur ce thème.

[ci-contre les jolies filles du PS]

12h00: Karim, un employé de Peugeot (ou magneto?) ranime un peu l'assistance par une intervention percutante et ancrée dans la réalité. Il est très applaudi, et il peut, car sa performance au moins sur la forme surclasse les précédentes par son punch et son ton combatif. On peut etre socialiste, réformiste, et aussi virulent...

D'un autre côté, certaines conditions requises pour réussir ces européennes sont remplies: le contexte pousse les anciens camps du oui et du non vers une certaine convergence.
On a d'une part la crise économique qui contraint les européistes les plus naïfs à être plus exigeants et plus lucides sur les travers des règles européennes et aussi des politiques conduites. On peut espérer une prise de conscience sur le fait que l'Europe doit être un objet politique, c'est à dire un objet dont l'identité politique cesse d'être indéterminée. L'Europe ne sera politique que si un jour on discerne une Europe de droite et une Europe de gauche, et que les élections soient précédées d'un vrai débat entre ces options.
D'autre part les ex-nonistes, comme Benoit Hamon, voient bien aujourd'hui que si la crise renforce leur discours, cela leur donne aussi un surcroit de responsabilité: ils ne peuvent plus conserver une posture protestataire, souvent de portée strictement hexagonale. La nécessité de travailler avec les autres socialistes d'Europe, sur la base du manifesto, doit les amener logiquement à se rapprocher des ex-ouistes et à considérer que la campagne ne sera réussie que si elle réellement d'envergure européenne, pas simplement l'expression d'enjeux nationaux.

-
Au fait: pourquoi en musique "j'écume/bashung"? parce que ça fait un titre de plus de Bashung sur ce blog, et aussi parce que dedans il y a "là où se pressent les huiles". C'est qu'il y en a des huiles socialistes dans cette convention. Mais ils étaient surtout là pour le conseil national qui a précédé, et aussi un peu pour le "Zénith des libertés" de demain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans Europe
commenter cet article

commentaires

voyance par mail 19/05/2016 11:59

Merci pour tous ces conseils, je vais essayer de les appliquer !