Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 19:14
L'occidentalisme connut un buzz furtif il y a quelque temps dans la "blogosphère". Ce fut l'occasion de faire partager mon avis chez Nicolas: "ils prétendent défendre les "valeurs occidentales", mais parmi les "valeurs" qui ont émergé en occident, on trouve l'universalisme du siècle des lumières. -> défendre l'occidentalisme, c'est renier l'universalisme, et donc renier l'héritage occidental."

Comme l'affaire a fait un pschitt aussi piteux que sa naissance fut trompettante, cette objection ne fut pas développée plus avant, et tant mieux parce que Hubert Védrine a fait ça très bien, dans libé, sous ce titre:

«L’Occident doit redevenir plus universel, moins occidentaliste»

On peut y lire notamment ceci:

"Je suis moi-même le contraire d’un relativiste. La difficulté sur laquelle j’attire l’attention est autre : c’est celle des limites du prosélytisme droits-de-l’hommiste par le même Occident qui a colonisé le monde pendant plus de trois siècles - ce que nous sommes les seuls à avoir oublié. Quelle est sa légitimité pour imposer ses conceptions à cet autre monde qui émerge, même s’il prétend parler au nom de la «communauté» internationale ? Si l’on constate que nos valeurs occidentales universelles ne sont pas universellement considérées comme universelles, il faut alors s’y prendre autrement."



C'est tout le paradoxe: on voit ici ou là l'idée selon laquelle l'occident ne devrait pas être seul à avoir des complexes par rapport à la revendication de son identité, revendication par ailleurs faite avec véhémence et en opposition aux autres identités, aux "autres civilisations". Sauf que justement, la singularité occidentale est de construire ses valeurs sur l'universalisme. C'est-à-dire, entre autres, sur la raison plus que sur la religion. Militer pour l'occidentalisme, c'est en réalité renoncer à l'universalisme et à la raison comme valeur essentielle. Ce n'est donc pas un hasard si l'occidentalisme militant se réfère par réflexe aux religions censées en être à l'origine, le judéo-christianisme...

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans monde
commenter cet article

commentaires

voyance gratuite en ligne par mail 14/01/2016 13:55

Un blog de haute qualité.C'est le type de blog qui me plaît et dont lesquels je partage mon point de vue modeste.

toma 28/04/2009 20:35

Ton article et les réactions sont intéressantesPour ma part j'aurais aimé un ton un peu plus militant et impertinentA bon entendeur...Bonne continuation http://lalignerouge.wordpress.com/

Martin P. 28/04/2009 19:59


@ Rimbus
heureusement, aucune religion n'est majoritaire seule, et la seule base commune sur laquelle elles pourraient s'entendre est peut etre bien la raison et la laïcité
forces et faiblesses de l'esprit républicain

Martin P. 28/04/2009 19:56

@ Rimbus

heureusement, aucune religion n'est majoritaire seule, et la seule base commune sur laquelle elles pourraient s'entendre est peut etre bien la raison et la laïcité

forces et faiblesses de l'esprit républicain

rimbus 28/04/2009 01:49

salut Martinje n'avais pas lu ce texte de Vedrine, j'avais eu les même réflexions il y a 2 mois, en rapport avec la guerre afghane : Nos valeurs sont-elles universelle ?Il faut aussi relire aussi le discours de Clémenceau face à Jules Ferry, en 1884 :"Non, il n'y a pas de droit des nations dites supérieures contre les nations inférieures. N'essayons pas de revêtir la violence du nom hypocrite de civilisation. Ce n'est pas le droit, c'en est la négation."Un autre paradoxe, Martin, c'est que nos valeurs sont issues de l'antiquité grecque et basées sur la Démocratie... Et au nom de la démocratie, nos valeurs laïques basées sur la "raison" étant minoritaires, nous devrions laisser la place aux valeurs majoritaires... les valeurs religieuses, (2,6 milliards de chrétiens, 1,3 milliards de musulmans, 1 milliard d'hindouistes plus les "petites" religions, sikhisme, bouddhisme, taoisme, judaïsme, ).La démocratie est un bien étrange concept si on y songe.