Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 17:00

309394.jpgEn général en politique, et en particulier avec des dirigeants solfériniens, l'important est certes ce qui est dit, mais aussi, et au moins autant, pourquoi ils l'ont dit. S'agissant de Christophe Borgel, qui n'est pas le moins significatif dans cette volonté de contrôler sa propre parole, l'analyse du pourquoi est indispensable, d'autant qu'on peut suspecter que le non-dit fait souvent partie du message. Cette habitude valable en général l'est d'autant plus sur le sujet particulier de cet article: CB, en tant que notoirement proche de DSK, est probablement tenu à la même réserve que lui dans la mesure où toute indication trop nette de sa part sur les intentions du directeur du FMI serait interprétée comme ayant son aval.


On voit que cet aspect de la communication strausskahnienne fait écho au sujet de l'article précédent: rencontrer des blogueurs peut permettre de -un peu- communiquer quand on est réduit au silence officiellement. Comme ces derniers ne sont pas journalistes, leur compte rendu n'aura que la valeur qu'on lui prête. D'autant que les parties "interprétées", c'est autant l'avantage que l'inconvénient, ne sont que des productions de l'interprète...
 

 

Ce compte-rendu est donc une sorte d'exercice...

Ségolène et la séquence de l'investiture


Un passage chez intox2007 est assez significatif de ces différences de perception: il s'agit des propos de CB désignant l'investiture officielle du candidat comme "un des deux ou trois moments clé d'une campagne". A cette occasion CB explique que Ségolène Royal a été plombée par le parti lors de cette investiture. Et faire du parti le principal responsable de la défaite est une thématique chérie des ségolénistes. Ce qui donne ceci:
Image-1.pngOr je me suis dis, précisément à ce moment de l'entretien avec CB, qu'il avait été informé que Dagrouik était ségoléniste et que ce propos était fait pour l'amadouer (mais j'ai l'esprit mal tourné). L'avantage de concéder ce point précis à SR est qu'en découle ceci: "quand le candidat est désigné, c'est lui qui décide". "Quand on est candidat, on ne se laisse plus imposer une décision par le dir cab du premier secrétaire si elle ne convient pas". Bref quand CB dit "DSK ne ferait pas comme ça", il pense aussi "DSK n'aurait pas fait comme ça, en 2006"...

Le chaud et le froid


Il semble qu'une grille de lecture des augures venant de Washington ait échappé à beaucoup. On sait que le board du FMI est pointilleux, d'ailleurs à juste titre, sur la réserve à laquelle le directeur doit s'astreindre. Il semble même qu'un certain nombre d'administrateurs seraient prêts, le cas échéant, à exiger une démission. Ce qui fait que chaque fois qu'une déclaration en France donne DSK candidat, ce dernier est obligé de la rééquilibrer par un signe contraire. Ce qui expliquerait la relative inconstance de ces signes...

 

S'en donner la possibilité, à bas bruit


Comme dit dans l'article précédent, CB ne sait probablement pas si DSK sera candidat, et mon avis est que DSK ne le sait pas lui même, pour une raison évidente: la volonté ou l'envie ne sont pas les seuls paramètres, et ce sont les données de juin qui détermineront une éventuelle candidature. En revanche il semble qu'il s'agit de s'en donner la possibilité et là réside une clé de compréhension de la sphère strausskahnienne: pourquoi bouger plutôt que d'attendre tranquillement d'en avoir le coeur net? Probablement parce que, et là-dessus on aurait bien raison, il est considéré que les sondages ne sont pas la seule condition d'un retour réussi. Une campagne victorieuse nécessite entre autres de pouvoir s'appuyer sur une équipe fiable, et d'avoir du solide sur le terrain des alliances et des accords politiques (leçon de 2002), deux choses difficiles à préparer dans les conditions actuelles. D'ailleurs sur le 2e point, et quel que soit le candidat, CB estime que l'union de la gauche (cad la bonne conduite pendant la présidentielle) devrait être garantie par un accord aux législatives (leçon de 2002 là encore).
On voit la difficulté où une candidature nécessite une construction politique, mais où cette construction politique est malaisée sans possibilité de confirmer trop clairement une candidature. C'est semble-t-il un des messages non clairement dits, et aussi peut-être un appel à bonnes volontés.

Des signes que ça y travaille


Le fait même que CB ait souhaité rencontrer des "blogueurs" montre s'il était besoin que préparation il y a. Autre exemple, à ma connaissance il n'y a pas eu de sondage public sur les reports de voix éventuels de Mélenchon vers Strauss-Kahn (dans le cas d'un second tour contre sarko), et j'ai cru entendre dans cet entretien que ceux-ci étaient très élevés, supérieurs à 90%, ce qui est une indication importante sur le plan électoral, mais aussi sur le fait que ces sondages existent... et sont bien commandés par quelqu'un.
Un autre baromètre, public celui-là, indiquerait que la question de la candidature de DSK n'apparaitrait même pas dans les sujets de conversation "des français" relevés dans les enquêtes, ce qui semble vouloir prouver qu'il n'y a urgence que pour le microcosme.

Pourquoi pas maintenant?


La question est évidemment posée, par Vogelsong. A laquelle on pourrait répondre "pourquoi maintenant?". Plus précisément, DSK démissionnerait sitôt une candidature déclarée. Il sera alors "habile" de dire, "c'est dommage quand même, un si bon directeur, qui fait défection alors qu'on en a tant besoin, alors que rien ne pressait, est-ce bien responsable?". Par ailleurs, on a vu par le passé qu'il n'était pas si mal de "protéger le candidat". Par exemple, le PS a même fait une "campagne sans candidat", en 88, avant que François Mitterrand ne se lance officiellement pour un second mandat.

FMI, le socialisme et la France


L'essentiel des interrogations de mes amis Dagrouik, Seb Musset et surtout Vogelsong auront été pour mettre en cause la capacité de DSK à être le candidat de la gauche, eu égard à son image et celle du FMI. Bon, je ferai un article plus tard sur ce point puisque sur le plan politique et économique, je partage les arguments de CB. En revanche, il y a un point qui n'est guère évoqué, y compris par les adversaires de DSK, mais je gage que ça ne saurait durer donc j'ai mis les pieds dans le plat: Ayant passé la législature sarkozy à Washington et ailleurs, ne pourra-t-on pas reprocher à DSK de s'être épargné la peine de le combattre dans cette période, et surtout, de ne plus très bien connaitre le terrain en France, d'être relativement déconnecté des difficultés que connait la France de sarkozy? Là-dessus, CB a écarté le problème avec un sourire. Soit, comme c'est apparent, cela révèle une minimisation du problème, soit, et c'est plus probable, c'est une manière de masquer un point faible difficile à contrer. Dans les deux cas c'est inquiétant, et la séquence du retour devrait être scénarisée en tenant compte de ce point, avec si possible un certain temps pour "aller à la rencontre des français" avant la campagne effective.


D'ailleurs, il parait que contrairement à ce qu'on dit volontiers en France, le boulot de directeur du FMI n'est pas tant que ça une sinécure, et qu'il est même assez exténuant. De là à écarter l'idée d'un deuxième mandat et vouloir reprendre racine dans ce pays où la qualité de vie n'est quand même pas si mauvaise?

 


PS: rappelons quand même que DSK fut, il y a très, très longtemps, un des premiers (si ce n'est le premier?) politiques blogueurs en France. Mais il s'est fait voler son blog, comme c'est expliqué ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans PS
commenter cet article

commentaires

voyance par mail gratuit 28/03/2017 09:51

Félicitations pour un très beau site

voyance gratuite amour 13/02/2017 18:04

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !

voyance en ligne gratuite 21/12/2016 13:07

Merci pour le partage. Félicitations pour un très beau site

voyance sérieuse et gratuite 25/11/2016 11:56

C'est interessant de trouver comme ce genre de postes.

voyance gratuite par mail rapide 11/11/2016 17:13

Je suis vraiment fière de vous découvrir, votre blog est vraiment super !