Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 00:40
... après Lybie, Tchad, Russie, Iran...

Quand on fait le tour de nos affaires étrangères, d'abord on se demande où est passé Kouchner. Ah si, une déclaration fracassante sur l'Iran ("et le pire, c'est la guerre") à son actif: parler de guerre en prétendant vouloir ainsi l'éviter aura été une des brillantes innovations de notre diplomatie. Mais à part cette sortie, pour tous les pays sus-cités, c'est sarkozy qui s'occupe pleinement des dossiers.

Et quand on fait une revue de ces dossiers, le moins qu'on puisse dire est que sa manière de s'en occuper suscite l'inquiétude. Une inquiétude qui se décline en plusieurs sortes: inquiétude quant à l'absence de maîtrise des sujets et des relations entre chefs d'Etat, inquiétude quant à l'interférence entre la com' de sarkozy sur le plan intérieur et l'intérêt de la France sur le plan extérieur, inquiétude quant à l'interférence entre les intérêts des amis de sarkozy et l'image de la France dans le monde, inquiétude quant à l'inflexion atlantiste qui tient lieu de politique étrangère.



Colombie
Didier Porte, mercredi au fou du roi sur France Inter, fut excellent comme d'habitude. Ecoutez ici sa chronique. En substance "Les autorités françaises n'ayant eu aucun nouveau contact avec les FARC, il est parfaitement clair qu'il [le falcon médicalisé] n'avait aucune chance de servir à quoi que ce soit et qu'il s'agissait d'une pure opération de communication destinée à se couvrir en cas de mauvaise nouvelle sur le thème "le gouvernement français a fait tout ce qu'il a pu pour sauver Ingrid". C'était ma rubrique: quand l'élysée organise une opération humanitaire bidon aux frais du contribuable, il n'est pas obligé de pousser la plaisanterie jusqu'à se déclarer déçu de son échec, car il y a des limites au foutage de gueule".
Didier aurait pu ajouter que la méthode sarkozy, faite de culot, d'opportunisme, de mauvaises manières, d'inélégances, de coups de vice, de réflexes de charognard pour s'arroger tous les mérites dès que l'épilogue d'une situation le permet, cette méthode, si elle est efficace pour faire plier les petites merdes UMP, trouve des limites quand il s'agit de peser sur le cours des choses à l'étranger.
Il aurait aussi pu ajouter que si sarkozy est "prêt à tout essayer", c'est à la condition qu'on ne voie que lui. Or, la seule manière de réussir quoi que ce soit est d'impliquer Hugo Chavez, et sarko a parfaitement compris qu'au petit jeu de la com' sans vergogne, il a trouvé là son maître. La question est donc: si sarkozy pouvait quelque chose à la libération d'Ingrid, mais que pour cela il devait totalement s'effacer au bénéfice de Chavez, le ferait-il?
Question pertinente si on considère les communiqués des FARC, qui laissent penser que sarkozy, avec ses gros sabots et sa tentative d'exploitation de la situation, fait maintenant plus partie du problème que de la solution: "nous ne savons pas quelles sont les limites de la sincérité de Sarkozy". Car on aurait pu se dire "S'il faut en passer par une pseudo-victoire de sarkozy pour voir Ingrid libre, pourquoi pas?", mais à l'évidence, si nous, nous pouvons supporter l'idée, il semble que ce ne soit pas le cas des FARC.

Chine
Dans la suite de sa chronique, Didier cite quasi intégralement Jean-Luc Mélenchon, auteur il est vrai d'une prestation assez réjouissante:

Jean-Luc explicite en des termes non moins lestes sa position sur son blog, sur lequel j'ai d'ailleurs fait mon commentaire (le 42eme sur... 925 à l'heure où j'écris!). Et il a raison d'être agacé par la grégarité niaise des médias, par les gesticulations des uns sur le dos des autres, qui masque mal l'état des échanges entre les dirigeants des pays concernés: le rien intégral.
Néanmoins le problème est que Mélenchon se laisse emporter un peu loin par son esprit de contradiction. Qu'il soit irrité par la tibétomanie ambiante ne devrait pas l'empêcher de voir que les seuls sujets sino-chinois fournissent suffisament de matière pour justifier les actions des militants des droits de l'homme occidentaux, et ce de manière aussi légitime avant qu'après la désignation de Pékin pour accueillir les jeux. Le "peuple de un milliard quatre cent millions de personnes que l’on croit assez veules pour être maîtrisé par une simple police politique" n'est peut-être pas veule mais il serait peut-être mieux instruit de sa propre situation si les journalistes chinois qui font leur travail n'étaient pas emprisonnés. J'ai d'ailleurs signalé avec un peu d'avance sur d'autres le verrouillage du net à l'oeuvre en Chine, juste avant que la question tibétaine ne s'impose dans les journaux.
Par ailleurs, on peut parfaitement s'affliger de l'omniprésence de la religion et des religieux au Tibet, on peut même reconnaitre les violences anti-chinoises de la part des tibétains (violences attestées d'ailleurs par le seul journaliste sur place, et une fois parti il n'y eut donc plus personne pour rapporter ce qui s'est passé ensuite). Mais est-ce pour autant qu'on doit s'aveugler sur la nature du problème politique dans cette zone? Les palestiniens et les tchétchènes ont aussi des torts qui n'empêchent pourtant pas qu'on identifie le rapport de domination d'un peuple sur un autre à l'origine des violences. Il est difficilement contestable que les tibétains ont affaire à des vélléités d'hégémonie culturelle de la part des chinois, qu'un certain colonialisme détermine la politique chinoise au Tibet, avec ses discriminations et ses déploiements de force, et que quand l'impérialisme n'est pas botté il a pour vecteur l'âpreté au gain des marchands.

Gabon
Le secrétaire d'Etat à la coopération effectue son premier déplacement à Libreville, en compagnie de Claude Guéant. Si avec ça Bongo n'est pas touché par tant de sollicitude, lui qui s'était dit "étonné" par la diffusion "par l'audiovisuel d'Etat d'un dossier qui a fait l'objet d'un non-lieu de la justice française".

Un non lieu était bien le moins pour quelqu'un qui a de si bonnes relations avec l'affréteur des voyages d'agrément de nicolas sarkozy, j'ai nommé Vincent Bolloré. Bolloré n'est pas seulement l'homme qui pourrait racheter une chaine de télévision publique si d'aventure la réforme conduite par sarkozy menait tout droit à sa privatisation (laquelle chaîne cesserait alors certainement d'importuner les gens respectables). Bolloré a aussi de nombreux intérêts en Afrique et notamment au Gabon, il n'est donc pas le moindre des affairistes qui justifient la fameuse expression "françafrique". Il est difficile de trouver sur le net le pedigree complet mais heureusement un article (un peu ancien, 2000) le décrit par le menu:

Bolloré, monopoles services compris


extrait:

La stratégie africaine de Vincent Bolloré et de son groupe est simple : elle consiste à contrôler toute la chaîne de transport, plus quelques filières de production hautement rentables. La vague de privatisations, imposées par les institutions financières internationales, lui permet de racheter le maximum d’infrastructures de transport et d’élargir sa gamme de produits tropicaux (cacao, coton, café, caoutchouc, huile de palme...). La gestion des réseaux ferrés s’est ajoutée à celle des ports et lignes maritimes pour maîtriser le coût du transport de marchandises. Compte tenu du fonctionnement économique et politique de nombreux pays d’Afrique francophone, si l’on se donne la peine d’aller y commercer et investir, c’est qu’on y escompte plus de passe-droits et de profits qu’en France.


Voir aussi une série d'articles du JDD:

francafrique-la-rupture-attendra

tchad-deby-sauve-par-paris

tchad-les-rebelles-accusent-paris

francafrique-la-rupture-en-debat

quand-bongo-se-fache


Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans sarkozy
commenter cet article

commentaires

Martin P. 15/04/2008 10:52

@jpsSalut!ça n'a pas trop changé sur poly-tics, quand tu fais un article c'est assez exhaustif!

jps 15/04/2008 08:09

sur le Tibet : http://poly-tics.over-blog.com/article-18647847.html