Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

28 janvier 2007 7 28 /01 /janvier /2007 11:52

Si les débatteurs et en particulier Hollande, furent à la hauteur jeudi soir, ce ne fut pas le cas, encore une fois, d'Arlette Chabot. Elle a entre autres réussi le tour de force de se faire donner des leçons de politique européenne par marine le pen!

Interpellant -légitimement il faut le reconnaitre- François Hollande sur l'élection une semaine auparavant du libéral Hans-Gert Pöttering à la présidence du parlement européen avec les voix socialistes, marine le pen a reçu cette répartie de Chabot: "personne jusqu'a ce soir ne connaissait M. Pottering, on peut le dire ce soir sur france 2. Est-ce qu'on peut revenir au sujet?" (placer le curseur de cette video à 2h14'00). La morgue autosatisfaite de Chabot se double dans ce cas d'une ignorance crasse qui devrait la disqualifier: le clivage droite gauche est peut-être ce qui manque le plus au niveau européen pour l'émergence d'une vraie politique européenne, et cette question nous revient par l'extreme droite avec de surcroit le mépris de la caste médiatique.

Cela rappelle les prestations du même tonneau pendant la campagne referendaire. Parmi de nombreuses performances, il y eut un cas récurrent, la citation tronquée -de bonne guerre-, par des nonistes, d'une phrase célèbre du TCE: "Les entreprises chargées de la gestion de services d'intérêt économique général ou présentant le caractère d'un monopole fiscal sont soumises aux dispositions de la Constitution, notamment aux règles de concurrence, dans la mesure où l'application de ces dispositions ne fait pas échec à l'accomplissement en droit ou en fait de la mission particulière qui leur a été impartie." Jamais nos arrogantes éminences ne furent capables de finir la phrase (en rouge), car ils ignoraient cette fin, alors qu'elle en change le sens et illustre particulièrement la complexité du traité. L'impéritie de christine ockrent par exemple, qui se fit avoir plusieurs fois, y compris par Laguiller, fut emblématique.

Ce sont des détails. Ils sont tristement révélateurs. Le 22 avril, il faudra faire les comptes, et en demander aux intéressés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans médias
commenter cet article

commentaires

hec 09/02/2007 13:32

On comprend mieux les positions de la mère chabot quand on sait qu'elle fricotte (mettre ce que vous voulez sous ce mot, mais la presse sait ce qu'il y a derrière) avec la ministre des affaires européennes.

Killcow 29/01/2007 15:42

Alors, premièrement, le copier-coller que tu as fait de l'article du TCE se voit très mal. Moi, ça va, j'ai de bons yeux, mais pour les autres, ça pourrait poser problème.A propos de Chabot, bon, on sait qu'elle est ultra-partiale (souvenez-vous quans elle avait invité NS). Râââh, si elle avait couché avec un ministre, elle se serait mise en congé, au moins! ^^La politique européenne est très compliquée, parce que personne ne sait où on doit aller, ni où on va. Rien n'est clair, et l'Europe est ce qui fait le plus disparaître le clivage droite-gauche, souvenez-vous de la campagne du TCE!Les politiques nous font croire qu'une Constitution permettrait tout à coup de régler les problèmes de l'Europe. Il faudrait d'abord savoir où on va avant de l'écrire à l'aide de consonnes et de voyelles sur du papier.Enfin bref, c'est un beau bordel en Europe, et il serait temps de nous simplifier tout ça!