Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 22:45

Il n'y a pas eu beaucoup de sauce sur les sondages ici, mais leur validité est de toutes façons assez discutée ailleurs pour ne pas y revenir. En revanche on ne signale peut-être pas assez  qu'il arrive que les instituts de sondage fassent des choix subjectifs. La séquence sondagière du mois qui vient de se dérouler mérite donc qu'on s'y arrête car elle repose, initialement, sur une décision quasi éditoriale de la part des sondeurs.

L'IFOP, à la mi-février, a publié un sondage qui testait françois Bayrou au second tour, alors que dans son enquête précédente, ce candidat était à 14% au premier tour. Il y a donc eu un choix de fait de la part de cet institut, car Le pen, régulièrement au même niveau, n'est lui jamais testé au second tour quand bien même le précédent scrutin devrait y inciter, comme on l'a déjà signalé. La question est donc: sur quel critère a-t-on décidé de tester et publier Bayrou au second tour?

Quand on regarde les inflexions de courbe par la suite, il est difficile de contester que l'influence de ce résultat (Bayrou battrait Royal ET Sarkozy) a été majeure. Sur les graphiques ci-dessous (et ici), il suffit de placer le 19 février, date de publication de l'enquête menée du 13 au 15 par l'IFOP, pour s'apercevoir que l'effet du "vote utile antisarko" a joué a plein.

sondages BVA

sondages CSA-TMO

On voit bien que la candidature Bayrou n'est pas une candidature d'adhésion, mais une candidature d'échapatoire à ceux qui à droite et à gauche rejettent les personnalités de Sarkozy et Royal. On peut même se laisser aller à penser que beaucoup de gens, à droite, n'attendent qu'une occasion d'éviter de voter sarkozy. Une autre enquête nous pousse dans ce laisser-aller. Il s'agit d'une enquête sur le "souhait de victoire" publiée aujourd'hui. Ce type d'enquête est réputé donner plus d'enseignement sur le vote final.

36% souhaitent la victoire de Royal, 30% celle de sarkozy, et 28% celle de Bayrou.


Ah oui, pourquoi la dette en titre?

Une remarque sur l'argument des bayrouistes. Bayrou s'engage à lutter contre la dette et les déficits, en particulier de fonctionnement. Très bien. Comment fait-il? Il va faire voter une loi pour interdire les budgets déficitaires! Génial, comment sarkozy n'y a t il pas pensé plus tôt?


Profitons de ce post porté sur les statistiques pour faire un point sur l'audience de ce blog. Les posts ont commencé début janvier de cette année. Depuis un peu plus d'un mois, la fréquentation journalière n'est pas descendue en dessous de 80 visiteurs uniques. Le record est le jour suivant le post "Bayrou, l'autre supercherie", avec 184 visiteurs uniques. Est-ce à dire que la blogosphère est particulièrement sensible à Bayrou?

La fréquentation suit une périodicité assez amusante, puisqu'elle est autour de 150 en semaine, pour chuter autour de 100 le week-end. Est-ce à dire que nombre d'entre vous consultent les blogs politiques au boulot?

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans médias
commenter cet article

commentaires