Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 11:51
pre26.jpgJe fus furieusement jospiniste, et indécrotablement jospinien. C'est ce qu'indique la présentation, colonne de gauche de ce blog, depuis son origine. En fait, le terme "ex-jospiniste" est erronné puisque je suis toujours en phase avec l'orientation politique qu'il incarne. J'essaie plutôt de ne plus être jospinien, ayant expérimenté les limites électorales d'une personnalité faite de rigueur, d'élitisme, de rationnalité excessive.


(le slogan de Lionel, ci contre, montre que vouloir une rupture de style après l'ère chirac n'est absolument pas une preuve de génie ou même d' "habileté", en tous cas aucunement une innovation)


Est apparue récemment ici une catégorie "PS", que j'alimente avec un empressement relatif sachant que ce parti  -j'en suis un militant- a devant lui pas mal de temps pour méditer. J'y ai quand même ajouté, en les anti-datant mais livrés tels quels, deux textes qui datent de la campagne d'investiture:

* "Dominique, Ségolène, et Lionel" pour expliquer mon choix entre les trois personnalités les plus proches de mes orientations en septembre 2006. Il y est donc surtout question de la "bonne candidature", de problèmes déjà identifiables chez Ségolène, et de cette nuance jospiniste/jospinien: je me définissais d'ailleurs à l'époque comme un jospiniste qui ne veut pas de la candidature de
Lionel Jospin.

* "Présentation DSK". J'ai défendu la candidature de DSK au sein de ma section, avec entre autres ce texte (qui n'était pas trop mauvais m'a-t-on dit). On y trouvera, passé la question du personnage, quelques éléments purement programmatiques mais très synthétiques.


Voilà pour ceux qui ne savaient pas encore me "situer" (c'était pourtant le rôle des deux citations elles aussi sur la colonne de gauche).




Avec ce lourd passé, je ne peux décemment rester silencieux face à l'intense polémique entre deux éminents blogueurs de ma connaissance: l'un est d'accord avec le propos récent de Jospin, l'autre est contre Jospin (attention à la nuance).
Il se trouve que j'ai écrit un billet sur la question qui semble toujours d'actualité (et qui lui aussi
n-était-pas-trop-mauvais-m-a-t-on-dit):

"L'enjeu, l'enjouée en joue"


En prime, j' "oute" sur ce blog mes commentaires faits chez Eric et Nicolas, en attendant de faire d'autres billets sur mon si attachant parti (et à mes risques et périls):


C'est justement parce que Jospin n'est candidat à rien que sa parole sur ce sujet a de la valeur: tous ceux qui sont candidats à quelque chose savent qu'ils ne peuvent en aucun cas fâcher les troupes de Ségolène, soi-disant nombreuses. Par contre ils savent que Jospin a raison. Jospin dit juste tout haut ce que tout le monde pense tout bas, mais le dézinguer ne coute pas cher.
Que Jospin n'aie lui même pas été brillant en 2002 ne change rien à l'affaire. On peut même ajouter que c'est en partie grâce au 21 avril 2002 que Ségolène a fait son score au 1er tour en 2007.
Sur la question du projet cohérent: tout le monde au PS s'attendait à ce que la mise en cohérence se produise une fois le candidat connu. Personne ne doute que Fabius ou dsk auraient "retaillé" le projet à leur sauce. D'ailleurs Ségo a parfaitement été capable de trancher des débats qui ne l'avaient pas été, quand elle l'a voulu: par exemple en se prononçant pour la VIeme république.
Le problème est que, pour la VIeme comme pour le reste, ça sonnait creux, et personne ne voyait vraiment où on allait.


Pour agraver mon cas, je vais même rebalancer d'autres vacheries, sur Valls, déjà dites sur le Poliblog:


Valls pense qu'en distillant 2-3 trucs de droite il copie la tactique qui a réussi à Royal pour se faire désigner. Il oublie qu'on peut être iconoclaste en disant des trucs de gauche. En réalité il ne sait plus où il habite à force de trianguler.
Les "jeunes lions" entament tous le rapport de force en interne avec dans l'idée que même s'ils ne parviennent pas à être désignés candidats, ils peuvent viser un rôle de n°2 de Ségolène, à l'issue d'un "arrangement au sommet", comme l'a déjà tenté Montebourg à Frangy en Août 2006. Sacrifiant d'ailleurs au passage un gros morceau de ce qui faisait sa singularité, et perdant en chemin une bonne partie de ses troupes ("rénover maintenant", vous connaissez?).
Ils savent aussi que Ségo n'a aucune chance en 2012, mais que de toute façon 2012 c'est déjà rapé, et qu'il leur faut construire une stratégie à 10 ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans PS
commenter cet article

commentaires

peuchêre ! 04/10/2007 12:46

Mais si, mais si, Lionel Jospin laisse vraiment indifférent beaucoup, beaucoup, beaucoup et beaucoup de monde.Qu'il flâne sur le port d'Ars et nous lâche la grappe.

Lionel 02/10/2007 17:46

Bonsoir!J'ai été sensible à votre article et à l'évolution qu'il sous-tend dans votre perception de la politique de Jospin... Qu'on apprécie ou pas ses idées, une seule chose est sûre, elles ne laissent pas indifférent. Sa méthode est rigoureuse et efficace. Elle l'a peut-être trop été.Personnellement, j'ai apprécié ce livre que je conseille vivement.Il a le mérite de mettre au jour une réalité sur la campagne que beaucoup pensent sans oser le dire ouvertement,complètement aveuglés par le culte que Royal a créé autour d'elle.C'est à mon sens assez inquiétant.Cordialementhttp://lioneljospin.parti-socialiste.fr

Martin P. 24/09/2007 16:17

oui bon, j'ai mis des séparateurs de paragraphes, ça devrait être plus clairet puis fo lire les billets en lien pour suivrede toutes façon, moi, je trouve que jospin parle très bien justement. si tous les politiques pouvaient être aussi précis...

superpado 23/09/2007 14:02

C'est vrai que c'est amusant de lire un blog Jospiniste, c'est aussi compliqué que d'écouter du Jospin, même les commentaires sont pas simples.Dans les prochains meetings de Ségolène Royal je me renseignerais pour savoir ou vous vous trouvez, c'est juste pour faire rire un copain à moi qui ne connait pas encore votre langue!

Martin P. 19/09/2007 18:44

Tonnegrande:oui, comme je réagis à des échanges qui ont eu lieu ailleurs, et en plus en faisant suite à des trucs écrit il y a longtemps, les gens qui débarquent ici ont peut etre du mal suivrede la difficulté de faire un billet lisible pour lui-même, et en même temps de prolonger les précédents