Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 21:16
Guaino revendique donc un monopole de la France, SA France, qui n'est heureusement pas LA France.
Sa France qui n'a "jamais commis de génocide",
Sa France dont le New York Times signale des dérives vichystes,
Sa France qui va expliquer à la jeunesse africaine qu'elle n'a qu'à se démerder (ce qui pourrait passer pour de l'exigence), mais qui va ensuite baiser les babouches de Khadafi et Bongo, célèbres émancipateurs de cette même jeunesse,
Sa France qui doit, d'un seul homme, obéir-au-chef-démocratiquement-élu,
Sa France dont il a un amour exclusif et qui ne peut, ne serait-ce que pour cela, être LA France,
Sa France c'est juste celle de sarkozy.

(il n'a, on le voit, pas non plus le monopole des anaphores)

Car qui d'autre aurait osé "Je veux dire aux Français qu'ils auront à choisir entre ceux qui aiment la France et ceux qui affichent leur détestation de la France", qui d'autre aurait commis "cette gauche qui n’aime pas la nation" ou encore "cette gauche qui n’aime pas la République" puis logiquement "la france aime la ou quitte la", car quand on est pas d'accord, on est du "parti des voyous".

On en est là. Ce sont ces mots qui sonnent dans les têtes quand sarkozy croit jouer les rassembleurs à bon compte en brandissant la lettre de Guy Moquet. En l'instrumentalisant, il cherche à mettre tout le monde au garde à vous en se cachant derrière plus grand que lui. Alors oui, caporalisme (au petit pied) est le mot, surtout à entendre certains qui n'ont que le mot "obéir" à la bouche et qui, de manière inquiétante, semblent ignorer que la démocratie ne se résume pas à choisir un chef plénipotentiaire tous les 5 ans.

En réalité, c'est l'impression d'une forme d'immaturité qui se dégage de ces oukases sarkozyennes. Sa manie de vouloir s'identifier aux grandes figures nationales l'en éloigne d'autant plus, mais pourtant il semble convaincu que cette relation pour le moins déraisonnable peut et doit servir de modèle à la jeunesse. Que l'histoire, parce que dramatique et saisissante, doit supplanter l'Histoire, complexe et éclairante. Que l'emportement et la griserie, parce que patriotiques, priment sur la qualité du jugement et l'élaboration de la pensée.
Bref, l'émotion opère ici comme un casernement mental.

ça se veut grand, c'est petit.

ça se veut éducatif, c'est écrasant.


Finalement, plutôt que de tenter
une restitution du contexte, peut-être vaut-il mieux que nos instituteurs disent l'édifiante réalité: "J'obéis aux ordres".
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans droite
commenter cet article

commentaires

Eric 08/11/2007 13:04

Finalement, je me demande si Sarkozy ne serait pas un tout petit peu de droite.

co 24/10/2007 00:14

Mais pour qui me prenez-vous ? Je l'ai pas ouvert pour illustrer mon commentaire ! mais pour passer mes enrevements dimanche soir devant  l'incongruité de la lecture de cette lettre !Sur ce, bonne nuit

Martin P. 24/10/2007 00:08

!?!@co: chapeau pour la promptitude, si je comprends bien badreputation est un blog ad hoc tout juste sorti pour illustrer ton commentaire?bon ben sur ce je vais me coucher avant d'être largué

co 23/10/2007 23:57

@martin Pbah si : http://badreputation.canalblog.com/;-)je l'ai ouvert juste pour ca... depuis juin j'ai fermé direct_du_gauche et parole,parole... Y a trop de blogs ! je prefere me balader sur les votres

Martin P. 23/10/2007 23:35

L'apologie de l'obéissance n'est pas la principale grossièreté de l'affaire moquetCeci dit je ne crois pas non plus qu'"obéir" soit un principe caractéristique de la démocratie représentativeje crois surtout que les sarkozystes recourrent exagérément à cette idée pour la simple raison qu'ils sont assez démunis pour ce qui concerne une hiérarchie corollaire: celle du respectje crois que sarkozy est très bas dans cette hiérarchie du respect, et que le recours aux figures de la Résistance signe cette faiblesseIl est de surcroit très peu équipé pour se refaire, et cette tare est ce qui va saper l'autre hiérarchie, officielle, qu'il croit suffisante à elle-même.Jusqu'à présent, ces problèmes, soulevés depuis très longtemps par le fameux "coup d'Etat permanent", n'étaient pas trops criants du fait que l'écart entre la hiérarchie du respect et la hiérarchie tout court n'était pas trop grand, et, c'est lié, l'abus du système était auto-limité par ses bénéficiaires (charles de, georges p, valery d'e, francois m, et, contraint et forcé, jacques c)Quant à JJ Rousseau, cité à comparaitre -avec force-, je ne crois pas que sa convocation sera d'un très grand recours au tenants du caporalisme.je ré-insiste sur le lien pointant vers des gens qui vont dans le bon sens et dont le travail donne quelques titres à s'exprimer:http://www.c6r.org/imprimersans.php3?id_article=898