Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 21:53
Alerte! Il y en a un qui pourrait discrètement trouver une porte de sortie si l'on y prend garde.
Il semble qu'il aie un peu repris confiance dans son "frère" sarko, lequel a du le rassurer suffisament pour qu'il se laisse aller en public. En effet, l'enquête de l'AMF abandonnerait l'idée de "délit d'initié" pourtant lancée avec fracas début octobre ("caractère concommittant et massif"). arnaud lagardère aurait confié prématurément son soulagement aux milieux financiers, et l'information s'est retrouvée dans Challenges. Au point que la cote de l'action lagardère aurait repris des couleurs.
undefined
Problème: visiblement ça ne se fait pas de laisser penser que les enquêteurs de l'AMF comptent pour du beurre et qu'on a décidé à leur place: ça pourrait les froisser et les inciter à ruer. Du coup énorme rétropédalage de lagardère qui explique qu'il n'a jamais dit que l'AMF rammollissait.

Bref, cet article pour dire que l'animal peut encore s'en sortir et qu'il y a tout plein de gens disponibles pour expliquer que les enquêteurs ont fait leur travail dans la sérénité, sans subir la pression médiatique, et donc ont eu le "courage" d'innocenter le très cher arnaud.
Et si ça ne passe pas on dira que oui, il y a bien eu au moins 1000 cadres d'EADS qui ont vendu leurs actions quasi en même temps, mais qu'on va quand même pas virer tout le monde!

Voir aussi sur "sauce":

* le canard ressort le dossier

* arnaud, fils indigne

* digest du canard du 30 mai 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans économie
commenter cet article

commentaires

Didier Goux 26/02/2008 15:27

Eh ! déconnez pas ! vous n'allez pas me foutre mon patron en taule, tout de même ? Avec quoi je paie mes bières, moi, après ?