Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 13:17

Lors de la république des blogs d’hier, maître Eolas, "maître" incontesté -mais parfois contestable- des affaires de droit au sein de la blogosphère, a invoqué le sénat comme caution démocratique de la Veme république. Il fallait le faire. Et il l’a fait, il faut le dire, avec beaucoup de science et de véhémence, citant, semble-t-il précisément, des amendements issus de la haute assemblée, préservant selon lui les libertés individuelles.

La posture de maître Eolas est semble-t-il d’asseoir son autorité sur une érudition en matière législative qui se veut ostensible. Et avouons-le, l’exposé -méritoire- des joutes sénatoriales peut décontenancer, mais pour des raisons différentes de celle qu'il croit:
* d'abord le côté inattendu de l'exercice, quand la thèse est censée défendre le caractère démocratique de la pratique du pouvoir de sarkozy sous la Veme république.

* ensuite,
cette fastidieuse preuve par le contre exemple -et par le petit bout de la lorgnette- forme moins une argumentation qu’une récitation.

_39790069_2pasquaafp203cred.jpgBref, le problème de maître Eolas dans cette affaire est qu’il argumente comme d’autres font lecture de l’annuaire téléphonique, et qu'il exhibe un exemple sans force démonstrative qui le conduit à une position assez acrobatique: selon lui "le sénat est le lieu de la résistance".

Les libertés individuelles sont enterrées par sarkozy, mais, tenez-vous bien, Pasqua prononce l’éloge funèbre !

De quoi se rassurer, mais seulement entre gens de droite...


J’avoue qu’à ce moment, j’ai cru un instant que j’avais affaire à un sarkophobe patenté : employer un terme si connoté que "Résistance" vis-à-vis de sarkozy, en s’appuyant de surcroît sur l’exemple d’authentiques résistants tels que le même Pasqua, cela vous invite à questionner la cohérence de l’ensemble: en gros, "non, nous ne sommes pas en monarchie, car il y a une Résistance". Mais si il y a une "Résistance", c’est bien qu’il y a un problème?


Bref, à l’origine de la controverse, on évoquait l’interpellation de sarkozy par Joffrin lors de sa conférence de presse ("-n’avez-vous pas modifié la constitution sans le dire, pour la remplacer par une monarchie élective?" "-Mais m’sieur Joffrin, les mots ont un sens, monarchie ça veut dire héréditaire…"). Interpellation que l’on pourrait traduire ainsi : si l’on supprimait le parlement, ça ne changerait pas grand-chose. D'où la poussée sénatophile.

J'aurai tout entendu: polémiquer sur le fait de savoir si le Sénat -dont le travail est certes très valable- est une garantie démocratique sous la Ve !
Faire ça à un (ex)-jospiniste qui pensait que décrire le sénat comme "anomalie démocratique" était un quasi-truisme!
De surcroît avec quelqu'un qui passe pour l’éminence bloguistique en la matière!

Une éminence bloguistique se reconnaît en cela que ses pairs blogueurs opinent du chef avant même qu’il n’aie prononcé le premier mot.
Un phénomène assez pénible, a fortiori quand des sarkozystes honteux font partie du lot.
Les sarkozystes honteux sont pénibles. Et quand ils sont plusieurs, la pénibilité est exponentielle: ils se cautionnent mutuellement de leur autosatisfaction, ce qui les pousse à aller beaucoup plus loin qu’ils n’iraient seuls.
Eolas faisait siens les arguments de sarkozy ("mes prédecesseurs faisaient pareil"), en y ajoutant une condescendance un peu décalée, qui signale un complexe d'infériorité mal refoulé (dont un très pompeux: "il va falloir revoir toute la vie parlementaire de la Ve république"). Je n'ai jamais considéré pour ma part que sur ce point précis institutionnel, Mitterrand était de gauche.
Un autre blogueur, dans l'assistance, assez discret mais dont la niaiserie arrogante est toute sarkozyenne, préférait penser à haute voix que je découvrais l’existence du sénat. Il ne s’est pas rendu compte qu’en ramenant le débat à ce type de provoc, il le perdait tout seul.
Prendre les gens pour des cons est très sarkozyste, bien dans la lignée du coup de "la monarchie ça veut dire héréditaire, m'sieur Joffrin".

Enfin le réputé fréquentable Authueil. Je lui signalais que je n’en étais pas à une première, ayant déjà fait le débat avec Toréador sur le fait de savoir si "choisir un chef plénipotentiaire tous les 5 ans" c'était de la démocratie.
A quoi il me répond "et si c’est efficace !".
J'objecte que celui qui juge de l’efficacité, dans ce système, c'est le chef lui-même.
Réplique : "mais non, ce sont les électeurs, tous les 5 ans."
CQFD.
Cela parait anodin, mais cette dernière conversation comporte une suppression de la République.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans droite
commenter cet article

commentaires

FR 08/02/2008 16:22

"sinon la politique économique, elle est où?je continue sur le droit au logement?"Je vous en prie. Vous êtes chez vous.quelqu'un qui m'évitera d'écrire :http://www.maitre-eolas.fr/2008/01/31/852-appel-a-mes-taupes#c44763

Martin P. 08/02/2008 11:59

le sarkozy d'aujourd'hui est le même que depuis 5 ans, et j'ai quelques arguments pour dire ça, ne serait-ce que relire ceci:http://sauce.over-blog.org/article-15682691.htmlcritique constructive? on parle de la réforme des institutions. sarkozy propose de venir s'exprimer devant le parlement. OK, s'il accepte un droit de réplique à conditions égales de publicité et de temps de parole. Chiche?critique constructive? ça en est où la réforme des stock options, parachutes dorés et autres créativité rémunératives? en attendant ils ont plutot voté une fiscalité plus favorable aux plus values de cessions de biens mobiliers, et donc plus favorables à la fiscalité des stock options...Dès décembre, Emmanuelli alertait sur le montant de la revalorisation du minimum vieillesse de 1.1%. il a juste fallu 2 mois et utiliser tout le temps de parole de l'opposition pour obtenir une réaction, et encore en trompe l'oeil.sinon la politique économique, elle est où?je continue sur le droit au logement?

FR 08/02/2008 11:19

Non effectivement ce type de discour n'est pas votre exclusivité. Je suis tombé dessus depuis votre commentaire chez M.Eolas. Qui au passage, partage sûrement votre opinion sur la personne du Président.les Sarkozystes sont-ils autistes ? Je vous laisse le plaisir de rechercher la réponse en discutant avec les dites personnes. Pour ma part, j'en suis peut être pas loin effectivement, mais je fait avec. Merci d'avoir pointé ce fait.Quand aux attaques sur le pouvoir personnel que s'arrogerait le Président, même si elles avaient une chance de s'avérer vrai elles ont été tellement rabachées à toutes les sauces (et souvent sans fondement, autre que la dénigration j'entends) ...Je ne suis pas un fan de Sarkozy, je ne suis pas de droite, je constate des différences entre le Sarkozy pour lequel j'ai voté et le Président Sarkozy (ou en tous cas avec ce que j'espérais). Reste qu'il était le seul à stature présidentielle le moment venu (les autres ayant pour la plupart été emportés par une violente maré blanche).Mais c'est désolant à quel point les contre pouvoirs, l'opposition (de gauche donc pour l'instant) ce désinteresse de la critique constructive. Maintenant je loupe certainement beaucoups de choses, je ne suis pas un observateur attentif ...

Martin P. 07/02/2008 10:21

@ FRvous voulez dire qu'en plus les sarkozystes sont autistes?mon discours n'est pas une exclusivité de "sauce".Mais il est vrai qu'on peut se poser la question de sarkozy à entendre quand ce qui se dit de lui ne lui est pas favorable. ça fait depuis 6 mois qu'on pointe ici et là la dérive vers le pouvoir personnel, et visiblement il n'avait pas réféléchi à la réponse quand joffrin a mis le sujet sur le tapis.parait-il qu'il ecoute de moins en moins d'ailleurs, mais peut etre parce qu'il y a de moins en moins de flatteries a faire

FR 06/02/2008 17:19

Je dis ça, je dis rien.Ou peut être juste pointer que votre discour me semble audible uniquement par les personnes qui ont déjà le même avis que vous. Même peut être était-ce votre intention ?