Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 22:01
J'entends Claude Goasguen dire ce soir, au téléphone sonne sur France Inter, en réaction aux propos de Ségolène Royal à Dakar, ceci: "à ma connaissance nicolas sarkozy n'a jamais critiqué le président Chirac à l'étranger". Je suppose que c'est la ligne de la com' umpiste depuis quelque jours (j'y ai échappé).

Mauvaise mémoire...  comme l'a d'ailleurs rappelé, le 10 janvier 2007,... eric besson, "entendre un candidat majeur à la Présidence de la République critiquer aux Etats-Unis la politique étrangère -en l’espèce justifiée- et « l’arrogance » de son pays est proprement insupportable."

On retrouve la trace de ces déclarations en 2006 aux Etats-Unis sur le site de l'UMP: "Je reconnais que la France n’est pas exempte de reproches : bien qu’il me semble que nos désaccords aient souvent été légitimes, il y a différentes façons de les exprimer. Il n’est pas convenable de chercher à mettre ses alliés dans l’embarras, ou de donner l’impression de se réjouir de leurs difficultés. J’ai toujours préféré l’efficacité dans la modestie plutôt qu’une grandiloquence stérile. Et je ne veux pas d'une France arrogante et pas assez présente."

Et le pire, s'agissant de cette sortie de sarko, est qu'elle était faite alors qu'il était ministre d'Etat, et que Chirac l'avait annoncé comme représentant de la France...

-
L'aspect "demande de pardon" n'est qu'un détail de l'affaire, propre à la communication particulière de Ségolène Royal. Sur le fond, il n'était pas inutile de se démarquer de cette France qui va expliquer à la jeunesse africaine qu'elle n'a qu'à se démerder (ce qui pourrait passer pour de l'exigence), mais qui va ensuite baiser les babouches de Khadafi et Bongo, célèbres émancipateurs de cette même jeunesse.


Là où l'insulte est "subtile" dans le discours de sarko, c'est que c'est une condescendance qui se veut en rupture avec le paternalisme infantilisant, mais qui ne se démarque de cet archaïsme que pour faire encore pire dans le cliché d'une Afrique infantile et immature par nature, à qui il s'agirait de botter le cul, sous-entendu après l'avoir trop couvée. Et sarkozy a cru après ça pouvoir aller conforter Omar Bongo en achevant son voyage au Gabon sans que cela se voie, que la françafrique continuait bel et bien comme aux plus beaux jours. On croirait presque que Guaino et sarko pensaient vraiment que leur réécriture de l'histoire serait admise comme vérité révélée par des africains qui grâce à eux allaient retrouver leur conscience d'eux-mêmes en quelque sorte.

Un peu comme si ils escomptaient vraiment que les africains soient des ignorants à qui on peut faire prendre des vessies pour des lanternes, des gogos qu'on peut convaincre qu'à leur réalité vécue doit se substituer la vraie vérité de sarko.

Un peu comme si ils ignoraient les tribulations de Bolloré au Gabon. Par exemple. Un peu comme si le soutien des mêmes sarko, bolloré et cie n'était pas la principale cause du maintien en place des dictateurs africains.
Pourquoi le grand émancipateur sarko, après son discours de Dakar, n'est-il pas allé en Mauritanie, dont l'évolution récente indique de meilleurs signes que les pays qu'il a "honoré" de sa visite?


Et aujourd'hui sarko manoeuvre pour que Wade ne rencontre pas Ségo, ce même Wade qui a récemment obtenu de sarko la tête de l'ambassadeur français au Sénégal. Ambassadeur qui avait eu le tort de rapporter à Paris et aux correspondants de presse les petits délires de Wade, comme cette idée de faire construire à prix d'or une statue géante à son effigie...

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans Ségolène
commenter cet article

commentaires

peuples 11/04/2009 19:06

Que veux tu l'amnésie nous a tous pris en 2007, et il faut se plier.merci pour le lien, je viens de me rendre compte que depuis mon passage sur dotclear, tu avais disparu de ma blogroll. c'est réparé

Martin P. 11/04/2009 12:23

quand il s'agit des saloperies de sarkozy j'ai un peu de mémoirele problème est qu'il faudrait faire trois billets par jouer et j'ai la flemme, mais là j'avais rien à foutre hier soir

dagrouik 11/04/2009 12:18

Hih bien vui, tous les discours du nain sont archivés, pratique non? idem pour les vidéos de ses meetings où il promettait tout et n'importe quoi.Surtout là une citation du futur traitre cognant sur son futur maitre à penser. Délicieux, délicieux !  Finalement la relation SArkoy-Besson doit être plutôt proche du sado-maso, je ne vois que ça comme explication rationnelle. Et depuis 2007, les rôles se sont inversés, c'est Sarkoy qui fouette Besson ;p