Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 15:24
Pour répondre à Olivier P.,




* L'Europe ne sera politique que si elle est le lieu de la bataille culturelle et idéologique. Il faut créer les conditions du débat politique au niveau européen. Reconnaissons que la volonté de Mélenchon de travailler avec Lafontaine et son Die Linke va dans le bon sens, même si j'aurais préféré que ce genre d'initiative intervienne plus tôt, et au niveau des leaders actuels de la gauche réformiste. Cela aurait peut-être évité à Martin Schultz de se faire avoir par la crapulerie intellectuelle de sarkozy en plein parlement européen. La célébration du 11 novembre doit aussi nous rappeler que Jaurès appelait à l'unité des travailleurs par delà les frontières, à la veille de 1914. Il faudrait en conséquence que le PSE et le PPE cessent d'apparaitre comme un seul et même parti, au point de permettre à une Marine Lepen de donner des leçons de politique européenne à Arlette Chabot, qui ne connait même pas le nom du président du parlement européen, M. Pottering, élu par une alliance PSE-PPE.

* Ce qui m'amène au deuxième point: rien ne se fera sans la France a-t-on coutume de dire. Mais on oublie rarement d'en tirer les conséquences: rien ne se fera avec cette France là, affligée d'un président d'opérette, un combinard à deux balles, qui à l'instar de ce que font les banquiers avec l'ensemble de l'économie, est capable de contraindre les autres à lui sauver la face pour éviter que tout le monde sombre. Il faudrait admettre que l'Allemagne n'a aucune raison d'éponger notre politique économique foireuse en finançant une relance européenne. Bref: si on considère que l'avenir de l'Europe est conditionné à la qualité des dirigeants de la France et de l'Allemagne en particulier, il faut considérer qu'il est pour l'instant hypothéqué. Cela vaut aussi, dans une moindre mesure, pour l'establishment français, qu'il soit médiatique ou économique, largement dominé par des médiocres oligarques auto-centrés qui se prennent pour des cadors européophiles, Ockrent en est un bon exemple. Qu'ils dégagent et l'Europe respirera.

* Evidemment cela doit amener à réformer les institutions européennes, en particulier la commission européenne doit être désignée par une majorité au parlement européen, et responsable devant ce parlement. L'agenda de la commission est européen, mais reste issue d'un consensus des chefs d'Etat. Il faut cesser la situation dans laquelle l'agenda européen fonde sa légitimité sur des gens qui ont un agenda national. Il n'y aura pas besoin de président de l'Europe si le président de la commission joue son rôle pleinement. Tout au plus faudra-t-il organiser un conseil européen pour voter des décisions qui engagent les Etats au titre d'Etat (engagement militaire, diplomatie...), mais ce conseil sera un instance "autorisante", charge au président de la commission d'exécuter.

* L'Europe a un poids économique par son activité, mais aussi par sa consommation intérieure. La taille de son marché lui permet d'être incontournable, et donc d'imposer par exemple la norme CE aux pays exportateurs, asiatiques par exemple. des normes environnementales aussi, comme le ROHS (sans plomb entre autres), et maintenant des normes qui touchent à la faible consommation d'énergie. L'Europe doit profiter de sa situation pour aller beaucoup plus loin que le simple registre environnemental. Elle ne doit pas non plus limiter son action régulatrice au marché des biens. Elle doit l'étendre au marché des capitaux, et au marché du travail. Sa taille est suffisante pour appliquer par exemple une mesure proposée sur ce blog: tarifer l'accès à son marché intérieur en fonction de la part du revenu du travail et du revenu du capital dans le PIB du pays exportateur.

Je passe la balle à Désir d'entreprendre, Maxime Pisano, Dedalus, Vogelsong.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Martin P. 11/11/2008 00:31

@ Vogelsongce n'est pas obligatoire de répondre immédiatement, je sais que tu n'as pas beaucoup de temps en ce moment

vogelsong 10/11/2008 20:23

Merci Martin.La tâche est ardue, je vais m'y coller. Et tu t'en tires avec brio. L'esprit complexe surement.A bientôt ;)