Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sauce politique
  • sauce politique
  • : politique
  • Contact

Bande son

musique insérée dans les articles, de circonstance si possible

-


Add to Technorati Favorites


Recherche

7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 13:03

Comme disait Lénine quand il voulait tordre la réalité, "les faits sont têtus", comme par exemple l'augmentation des voitures brûlées la nuit du réveillon.

Donc face aux critiques, Nicolas préfère se draper dans sa dignité en dénonçant la pseudo-offense faite par le contradicteur, histoire de pointer la paille dans l'oeil des autres.

Cette nouvelle pruderie est évidemment grotesque de la part d'un homme qui a particulièrement vandalisé le débat public, en usant sans retenue de sa position de président de parti, ministre, et ami des médias, pour contraindre ses congénères. D'un homme qui, en instrumentalisant les expulsions d'immigrés, en allant sur le terrain de l'autodéfense, en juxtaposant systematiquement jeunes et violence, immigration et emploi, a lepénisé son discours sous le faux prétexte d'affaiblir le pen. On a vu le résultat en 2002, il devrait s'en rappeler.

La tartuferie est frappante si on considère la tribune de Nathalie Kosciusko-Morizet, dans Le Monde du 22 décembre, en service commandé. Nicolas fait donner ses femmes pour invectiver à sa place, et c'est dommage parce qu'un concert de louanges etait organisé à propos de Nathalie ces derniers temps. Nicolas, par ventriloquie, est toujours aussi capable d'insulter à tout va. Comme on peut le voir ci-dessous le lexique du flingage politique est assez complet: "logorrhée, bavardage, jamais la moindre idée, un objet obscur, un rejeton, hyperconservatisme, pente dangereuse d'un conformisme rentier, en déshérence, la hargne de gagner pour que leurs chefs retrouvent les Peugeot 607, à la droite de la droite, rapt, incongruités politiques, archaïque, obsessionnel, gestes sectaires et antipathiques, du calcul et un brin d'autoritarisme, dédain monarchique, transvaser du creux dans le vide, délire d'avenir, plagie outrageusement, le couteau entre les dents"

n'en jetez plus...

Un intéressant éclairage sur le ton de la campagne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Martin P. - dans sarkozy
commenter cet article

commentaires